Commerces


  • Annuaire des commerces

    (en attente de réception du nouveau listing géré par l'Association Clermont Plein Coeur )


  • Les zones d'activités économiques

    Clermont compte plus de 400 entreprises, de commerces et de services qui confirment sa position de bourg-centre.

    Un grand nombre d’entre eux sont installées sur des zones commerciales et économiques très fréquentées qui concentrent plus de 100 entités économiques et près de 500 emplois. 

    • PAE de la Salamane (RD2): la Salamane s’étend sur 70 ha, dont 50 ha réservés aux entreprises. Elle est entrée en service en 2012, en accueillant sur 20 ha une plateforme logistique Système U de stockage de “produits ambiants”.
    • ZA les Près (Avenue de Montpellier)
    • ZAC La Madeleine (Chemin de la Madeleine)
    • ZAE Les Tanes Basses (RD2)
    • ZI Le Souc (Avenue de Montpellier)

     


  • Histoire de l'activité économique

    Le commerce, une tradition de dynamisme.

    Cette tradition commerciale constitue aujourd’hui encore l’activité première de la commune, avec un périmètre de chalandise de plus de 40 000 habitants, et de nombreux commerces en centre ville et dans les zones commerciales. Depuis le Moyen-âge, Clermont l’Hérault est une voie de passage par où transitaient déjà à l’époque les échanges et le commerce.

    Dès 1341 dans  la « Transaction » (contrat passé entre le seigneur et les habitants établissant les droits et devoirs de chacun) la fabrication de draps et de cuir est mentionnée.

    Grâce au développement du commerce avec les Échelles du Levant, deux grandes manufactures s’implantèrent sur le bord du Rhonel longeant la rue Frégère. Ce commerce très lucratif fit la fortune de quelques familles, à qui l’on doit la construction de belles demeures.

    Après son abandon (vers 1850) l’activité se poursuivit, jusqu’en 1932, grâce à la fabrication de draps de troupe pour l’armée.

    La tannerie, présente depuis la même époque, principalement dans le quartier des Calquières, ne connut pas le même essor.

    Le XIXème siècle sera marqué par le déclin de l’industrie drapière et de la tannerie et l’essor de la viticulture et du négoce des vins.

    Les artisans sont surtout représentés dans les secteurs de l’alimentaire et du bâtiment, où les professionnels sont nombreux.

    L’artisanat et le commerce sont des secteurs déterminants pour le développement économique et l’avenir de notre territoire. La ville est très attentive à l’évolution de ces activités et aux difficultés qui peuvent les affecter. C’est pourquoi elle soutient les initiatives susceptibles de favoriser la bonne santé de ces secteurs fortement générateurs d’emplois.

    Le développement économique relève de la compétence de la Communauté de communes du Clermontais, dont fait partie la ville de Clermont l’Hérault.