Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu Outils | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie de Clermont l'Hérault

Recherche

Clermont l'Hérault, au centre du département de l'Hérault

Menu principal

AccueilTourisme PatrimoinePatrimoine

Patrimoine

 

Clermont l’Hérault possède un patrimoine historique situé essentiellement dans l’ancienne partie fortifiée de la ville, sur un axe allant du château à l’église Saint-Paul, incluant le quartier du Pioch et celui de la Frégère, et se prolongeant jusqu’aux Allées Salengro. Un important projet de rénovation du centre ancien est à l’étude.

Sur la place de la Victoire, devant l’hôtel de ville, trône le buste de Jean-Antoine Peyrottes (1813/1858), un des enfants les plus célèbres de Clermont l’Hérault. Ce poète-potier fut un félibre, un défenseur de la langue et de la culture d’oc, qui exprimait dans ses poèmes ses aspirations à la liberté et à la justice sociale.

En descendant vers le centre ville, on trouve sur le Planol la fontaine du Griffe, et à main gauche, la place de la République et sa statue de Marianne. De la rue Doyen René Gosse, principale rue commerçante de la ville, on rejoint les Allées Salengro, espace de promenade et de rencontre privilégié des Clermontais avec ses terrasses extérieures et ses platanes. Le théâtre municipal, inauguré en 1856, est encore un des lieux culturels les plus fréquentés de la ville. Au bout des allées, l’ancienne gare SNCF, devenue gare routière, fit les beaux jours du raisin de table, dont Clermont fut la capitale avant son déclin dans les années 70. Enfin, à main droite, le monument aux morts réalisé dans les années 1920 par Paul Dardé, célèbre sculpteur originaire du Lodévois.

Dans ce périmètre, subsistent quelques hôtels particuliers dont les portes et les façades témoignent d’une époque où les grandes familles de l’industrie et du commerce des draps construisaient ou restauraient de belles demeures (les Martin, Lauzières, Bozène et Palissa, Bayle...).

Tous les éléments de patrimoine

  • Déplier/ReplierAllées Salengro et l’Esplanade de la gare

    En bas de la rue Doyen René Gosse, principale rue commerçante, les Allées Salengro sont très prisées des Clermontais. Avec ses platanes et ses restaurants, c’est un lieu de rencontre et de passage, avec le théâtre de Clermont l’Hérault, la poste, la gare routière. Les soirs d’été, on peut y manger en terrasse et assister à des concerts et à des animations.

    Dans le prolongement des Allées Salengro, l’Esplanade de la Gare est un immense espace de 20 000 m² aménagé en mail de promenade et en zone de stationnement, à l’exception de deux bâtiments érigés de part et d’autre :

    • La Maison des Artisans, qui accueille la Chambre des Métiers et les autres services aux artisans.
    • L’Agence départementale de la solidarité Cœur d’Hérault qui regroupe tous les services de la solidarité du Conseil général.
  • Déplier/ReplierChapelle de Gorjan

    Implantée en plein cœur du centre historique, dans le quartier du Pioch, l’église Notre-Dame de Gorjan est un petit bâtiment, jadis entouré d’un couvent qui abrita, de la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1950, une maison de retraite pour les gens d’église. Des logements privatifs ont remplacé le couvent et la chapelle est fermée au public dans l’attente d’être restaurée pour abriter un espace culturel.

  • Déplier/ReplierChapelle Notre-Dame du Peyrou

    Située en bordure de la route de Villeneuvette et Bédarieux, à 1,5 km de Clermont, la chapelle Notre-Dame du Peyrou était une annexe de l’église Saint-Paul. C’est une petite construction du XIIe siècle, classée monument historique en 1979, comprenant une nef, un retable et quatre chapelles latérales. Elle abrite la statue de Notre Dame, protectrice de la cité, et un beau retable. Ces dernières années, elle a été progressivement restaurée par une association de bénévoles amoureux du lieu, en partenariat avec la mairie qui y a installé récemment une belle porte ouvragée.

  • Déplier/ReplierChâteau-fort médiéval

    Le château-fort de Clermont domine la ville depuis le Moyen-âge. Du centre ancien, il suffit de lever les yeux pour l’apercevoir à travers l’enfilade des rues. C‘est un élément symbolique fort du patrimoine de la ville, cher au cœur des Clermontais. Son histoire est particulièrement obscure, comme celle de ses seigneurs, les Guilhem, dont le nom est mentionné pour la première fois au XIIème siècle seulement. Les vestiges du château sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du 28 juin 1927.

    Depuis les années 80, plusieurs campagnes de travaux ont été réalisées par la municipalité. Elles ont concerné la mise en sécurité, le débroussaillement, les relevés topographiques, l’alimentation en eau et électricité, ainsi que la réhabilitation de la Maison Lavaux, dépendance du château.

    En 2009, une étude conduite par les archéologues Astrid Huser et Olivier Ginouvès a révélé une dégradation significative de certaines élévations qui a contraint la commune à en interdire l’accès au public par mesure de sécurité (arrêté municipal du 23 septembre 2009).

    Un projet global de sauvegarde et de mise en valeur du site, échelonné sur une période de 5 à 10 ans, a été présenté en juillet 2010 par Jean Laforgue, architecte du patrimoine. Outre un problème de maîtrise foncière qui doit être résolu avant la mise en œuvre des travaux, leur montant très important - plusieurs millions d’euros - nécessite un phasage budgétaire rigoureux et la mobilisation de subventions auprès de l’Etat (DRAC), de la Région et du Conseil général.

  • Déplier/ReplierEglise Saint-Paul

    L’église Saint-Paul fut édifiée à l’emplacement d’une ancienne église romane. C’est un édifice gothique fortifié dont la construction s’échelonna entre le XIIIe et le XVe siècle. L’abside, les absidioles, les trois premières travées, les trois premières chapelles, les bas-côtés et la nef furent construits entre 1275 et 1331. Vers la fin du XVe siècle, furent édifiées à l’entrée ouest deux tours avec archères, celles de l’horloge et de Saint Roch, et des "mâchicoulis sur arcs surmontés de créneaux" furent ajoutés à l’abside.

    La tour du clocher actuel, véritable donjon d’une hauteur de 30 mètres, témoigne du système de défense dont l’église faisait partie.

    A l’intérieur, on remarquera :

    • un maître-autel en marbre classé monument historique, le bel autel Saint-Roch, restauré il y a quelques années par la municipalité, une chaire finement sculptée datant de 1638, quelques œuvres picturales de valeur, comme "La Sainte Famille", de Jean Coustou, du 18e siècle et classée monument historique.
    • un grand orgue reconstruit dans les ateliers de la Manufacture Languedocienne des Grands Orgues de Lodève, avec la tuyauterie de l’ancien orgue démonté en 1951.
    • une rosace fortifiée, une des plus belles du midi, oeuvre de style flamboyant, datée de 1427, restaurée à deux reprises.

    D’importants travaux de restauration du bâti ont été réalisés ces dernières années par la municipalité, propriétaire du lieu.

  • Déplier/ReplierEspace des Pénitents

    L’Espace des Pénitents est un ancien couvent des dominicains, édifié autour de 1320, qui comptait, outre l’église, un cloître, un jardin, des vergers et un moulin à huile, ainsi qu’un cimetière. A l’emplacement de ce site se trouve l’actuel lycée René Gosse.

    L’église, de facture méridionale, comporte une nef unique et des chapelles latérales qui confèrent au lieu un aspect austère et majestueux. Propriété de la commune depuis la la Révolution, elle connut des usages divers avant d’abriter dans ses murs les ateliers municipaux.

    Entièrement restaurée, rebaptisée « Espace des Pénitents », elle est aujourd’hui un espace culturel de 1 000 m² qui accueille régulièrement des expositions de photos et d’arts plastiques, et des manifestations comme la fête de la truffe, le marché de Noël équitable, le salon du mariage...

  • Déplier/ReplierNotre-Dame de Consolation et Saint-Etienne de Gorjan

    Ces deux édifices en mauvais état sont fermés au public. Leur histoire est liée à celle de l’hôpital local de Clermont l’Hérault. Notre-Dame de Consolation domine la colline de Gourjo, prés de l’hôpital. Saint-Etienne de Gorjan, la plus ancienne église de Clermont, se situe dans l’enceinte même de cet établissement.

En un clic

Menu Votre mairie

  • Votre Mairie
  • Actualités
  • Agenda
  • Newsletter
  • Publications
  • En images